×

COMMENT DEVENIR MEMBRE/BÉNÉVOLE?

1 Connectez-vous ou créer un compte.
2 Remplisser le formulaire
3 Confirmer le FORMULAIRE d'adhésion

Si vous expérimentez des difficultés, n'hésitez pas de nous envoyer un email à contact@udps.net . Merci!

NOS HEURES

Lun-Ven 9:00AM - 6:00PM
Sam - 9:00AM-5:00PM
Dimanche par rendez-vous!

VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Union pour la démocratie et le progrès social, Ligne de temps.

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est un parti politique d'opposition en République démocratique du Congo. Il a été fondé le 15 février 1982 par Étienne Tshisekedi, Marcel Lihau et d'autres. Il est membre observateur de l'Internationale socialiste.

15-02-1982 › CRÉATION DE L'UDPS
1980

LE DÉBUT D'UN COMBAT

En tant que mouvement politique d’opposition contre la dictature du régime du maréchal Mobutu, l’UDPS a vu le jour le 1er novembre 1980, jour de la publication de la Lettre ouverte des Treize Parlementaires adressée au Président Mobutu.

1982

CREATION DE L'UDPS

le , les Treize Parlementaires et les autres cofondateurs qui les avaient rejoints dans le combat politique créèrent un deuxième parti politique d’opposition en pleine dictature à Parti-État (MPR) : l’Union pour la démocratie et le progrès social.

1990

ÉMERGENCE

1990 de plusieurs forces politiques et sociales acquises au changement et fonctionnement progressif de la société comme toute société démocratique moderne

1991

CONFÉRENCE NATIONALE

Tenue de la Conférence Nationale Souveraine en 1991
La Conférence nationale souveraine (CNS) est une rencontre, qui s’est étalée sur une année et demi, soit du deuxième semestre de 1990 à 1992, et avait réuni les délégués représentant toutes les couches de la population, toutes les régions et la diaspora du Zaïre (Congo-Kinshasa)

2003

DIALOGUE INTER-CONGOLAIS

La réussite du Dialogue Inter-congolais de 2003 et le démarrage de la Transition vers des élections libres et démocratiques.

2006

ELECTION

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), principal parti d’opposition présidé par Étienne Tshisekedi wa Mulumba décide de boycotter ces élections en raison d’un manque de transparence et le refus de la CENI de rouvrir les bureaux d’enregistrements des électeurs pour permettre à ses militants de participer au scrutin.

2011

ELECTION

Résultats des élections rejetés par l'opposition.

PRÉSENT
HAUT